Bertrand de Gouttes    Polaroid

1 2  3 4 
Bertrand de Gouttes - Polaroidien

Le nomadisme est pour lui une seconde nature voire un art de vivre. Des parents voyageurs l’ont entrainé souvent dans des déménagements hors de nos frontières. En 1987, il les suit à Madrid pendant 2 ans et demi. En 1995, il part pour le Brésil et obtient en 1998 un diplôme de design et décoration à Sao Paulo.

Et la photo ? Ce sera en 2004, un an après son retour à Paris par un concours de circonstance : Un regard de myope qui se découvre en photo avec sa première paire de lunette, une photo instantanée envoyée à une amie.

« A partir de cette date je n'ai plus jamais cessé de faire de la photographie instantanée. »


Découvrant cet art, il va s’initier aux différentes techniques offertes par les appareils photos, argentique et numérique. Pour lui, la seule photo qui peut exprimer ce qu’il voit mais aussi ce qu’il ressent est une photo Polaroid. Une photo honnête car unique, sans retouche ni traitement. Il entre de plein pied dans une communauté d’artistes passionnés par cette technique.

Le photographe est un chasseur d’image et le polaroid un fusil à un seul coup. C’est dans l’observation minutieuse du cadre que réside toute la création. Il faut aussi anticiper ce que sera sa coloration surprenante, parfois ses défauts, sa poésie, son âme ; un seul clic et instantanément la découverte du résultat. Comme pour le chasseur, soit l’image est conforme à l’espoir quelle porte soit l’on rentre bredouille.

Depuis 13 ans Bertrand apprivoise cette technique particulière.


Bertrand est toujours un peu myope mais, finalement, ne porte que très rarement ses lunettes !


Texte de Michel Voinier et B. de Gouttes